C’est avec joie que nous vous accueillons Au Coeur de Gaïa… Au Coeur de ce que nous sommes… Au Coeur de la Vie…

ÉMILIE MICHELLE

Enfant, j’ai la chance de grandir un sein d’une famille où je me sens profondément aimée, accueillie et respectée pour ce que je suis réellement, ce que je n’expérimente pas à l’école. Au début de l’âge adulte, suite au lancement du livre «Éduquer pour rendre heureux» de Colette Portelance, je me sens happée par une vague d’enthousiasme qui m’amène à m’intéresser aux alternatives éducatives en place au Québec et ailleurs dans le monde. Lors de cette période intense où je découvre le vrai sens de l’apprentissage, je ressens un fort appel intérieur: je créerai, un jour, un milieu éducatif novateur.

Souhaitant mieux comprendre l’humain et les conditions favorisant son bien-être, je complète ensuite un doctorat en psychologie, lors duquel je m’intéresse à la santé psychologique des enseignants et son lien avec la qualité de la relation enfant-enseignant. Constatant que cette formation vise majoritairement la transmission de connaissances intellectuelles, je poursuis parallèlement une formation professionnelle en relation d’aide. Afin de ponctuer le parcours académique dans lequel je suis engagée et nourrir les élans de mon âme, je choisis également de parcourir le monde afin de visiter des milieux éducatifs novateurs qui sauront m’inspirer et raffiner ma vision de l’éducation.

Ayant à coeur l’accompagnement des éducateurs qui œuvrent auprès des enfants, j’enseigne pendant cinq ans en éducation à l’enfance dans une institution collégiale. Toutefois, en août 2016, suite à une période de transition importante dans ma vie, je choisis de démissionner de mes fonctions. La Vie m’invite alors à cesser d’enseigner les principes d’une éducation qui soutient le bonheur durable, l’amour, la paix et la joie, afin de l’incarner pleinement au quotidien. C’est donc profondément engagée à reconnaître et vivre pleinement à partir de ce que je suis véritablement que je choisis de co-créer, à l’été 2017, Au Coeur de Gaïa.

VINCENT-LUDOVIC

En 2004, suite au décès de mon père, une partie de mes attachements au monde matériel ainsi que de mes croyances s’effondrent. Je suis alors à la recherche de nouveaux repères, ce qui m’amène à découvrir les arts martiaux ainsi que le crudivorisme, deux manières de prendre soin du corps physique qui m’aideront, à cette époque, à retrouver plus de bien-être dans ma vie.

En 2011, je complète une formation professorale à l’École Yoga Sangha dirigée par Sylvie Tremblay, une femme qui sait allier harmonieusement les enseignements ancestraux à la réalité contemporaine de cette discipline. Lors des cinq années qui suivent, j’enseigne le yoga dans divers centres à travers le Québec, ce qui me permet d’intégrer davantage l’essence de cette pratique dans ma vie et de préciser la manière dont je souhaite partager ses fondements. Par la suite, j’effectue deux formations avancées en yoga, soit «L’Enseignant-guérisseur» et le «Yin Yoga», ainsi qu’une formation professionnelle en Géobiologie.

À l’été 2016, je fais un voyage sur la Côte-Nord du Québec où j’expérimente une communion puissante avec le peuple des baleines, une expérience-clé dans ma vie, suite à laquelle je choisis d’aller vivre plusieurs mois près de la mer. C’est lors de ce moment de retraite, alors immergé dans les enseignements de la non-dualité, que je ressens profondément l’appel à me déposer en un lieu où je pourrai partager ce que je suis en toute simplicité. C’est au retour d’un voyage en Inde, à l’hiver 2017, où je visite l’ashram de Ramana Maharshi et que j’assiste à des satsangs offerts par Mooji, que je choisis de m’établir sur une terre en Mauricie afin de créer Au Coeur de Gaïa.