Que veux-tu créer au juste ?

À la fin de l’année 2002, alors que j’avais 21 ans, une CERTITUDE s’est faite entendre en moi : je créerai un jour un lieu, un espace où les enfants pourront vivre de manière authentique, où ils se sentiront aimés et acceptés pour ce qu’ils sont véritablement, et où chaque adulte en présence des enfants sera responsable de son vécu! Je ne peux vous dire exactement comment j’ai su, ni comment je sais encore… Je SAIS, c’est tout, sans doute, sans confusion, je SAIS.

Cette certitude a certainement pris racine au cœur de la relation que j’entretiens depuis toujours avec ma mère, une femme de cœur auprès de qui je me suis toujours sentie profondément aimée, accueillie et reconnue, sans condition. Toutefois, celle-ci a germé au moment où j’ai lu le livre Éduquer pour rendre heureux de Colette Portelance, paru en 1998 aux Éditions du CRAM. Colette y mentionnait que l’éducation commençait surtout par l’éducateur et que c’est en étant authentique envers lui-même, en étant vrai et responsable en relation, et en étant profondément créateur de sa vie et de ses rêves, que l’éducateur pouvait réellement accompagner l’enfant sur la voie de la réalisation, la voie du bonheur. C’est toutefois en lisant De l’Éducation de Jiddu Krishnamurti, un philosophe indien, que tout a chaviré en moi et que cet espace à la fois fini et infini imprégné en mon cœur s’est manifesté, avec une grande douceur, mais également avec une force indicible, inébranlable. Rien ni personne ne pouvait m’enlever cette certitude, cette vérité intérieure, je le ressentais profondément.

Au moment où j’écris ces lignes, cela fait maintenant 15 ans que je SAIS… et ce milieu, cet espace, cette «école qui n’est pas une école» n’est pas encore. Que veux-tu faire au juste? certains me demandent? Difficile de mettre en mots, d’illustrer en images, de définir à l’aide de concepts une certitude imprégnée au cœur de mon ÊTRE, ce lieu sans-forme, vaste et infini… Une vibration forte, l’impression d’une vérité absolue encapsulée dans un espace infiniment petit, où tout est contenu.

Je sais maintenant que ce que je me sens appelée à créer, à faciliter, est un ESPACE. Lorsque je ressens cet espace, mes bras s’ouvrent et ils sont là pour accueillir, pour contenir, pour aimer, pour encadrer. En fait, je ressens l’élan profond de faciliter l’émergence d’un lieu où tous ceux et celles qui y évolueront, petits et grands, seront soutenus et encouragés à demeurer dans l’espace du COEUR, cet espace où nous reconnaissons profondément qui nous sommes véritablement: une parcelle de la Source infinie de toute vie incarnée dans la matière, venue faire l’expérience de la vie sur Terre. Un espace où ce qui prime, est l’écoute véritable de ce qui EST, où tout un chacun est accompagné afin de mieux en mieux discerner ce qui est juste et ce qui ne l’est pas, ce qui vibre vrai de ce qui vibre faux. Non pas pour créer une vie en apparence parfaite, où tout coule de source et où aucun défi n’est présent, mais pour vivre de plus en plus en harmonie avec les énergies de la Source, de la sagesse universelle, de l’Esprit créateur de toutes formes… Pour diminuer la perception de souffrance, de problèmes et de conflits, et amener plus de paix, d’amour et de joie au quotidien: ce que nous sommes tous fondamentalement. Pour vivre un bonheur durable, présent à tout moment, dans les profondeurs de notre être à tous.

Lorsque je m’arrête, il n’y a donc plus cette notion d’école ou de lieu défini coupé des autres lieux d’activités de la communauté, de l’environnement au sens large, de la Vie, où seuls les enfants évoluent et gravitent dans un espace clos, séparé du reste du monde. C’est la survalorisation du mental qui nous a fait concevoir nos sociétés ainsi, où les jeunes, les adultes actifs et les personnes malades, handicapés et âgées sont toutes séparées les unes des autres. En réalité, il n’y a rien de naturelle à une telle manière de vivre, d’organiser la société et la communauté. Il n’y a que le mental coupé de son essence, du cœur de son être, qui a pu penser/imaginer une telle chose pareille !!! Mais bon, la Conscience aime bien jouer et nous amener à expérimenter toutes sortes de choses!

Toutefois, comme nous expérimentons actuellement les limites d’un tel système complètement morcelé, en perte de sens, nous sommes maintenant invités à revenir à un mode de vie plus organique, plus fluide, plus humain, en accord avec l’ensemble de notre être, avec la Vie dans sa plus pure expression, tout simplement. Pour en revenir à mes moutons, je ressens donc clairement l’élan de créer un espace où il y a simplement un lieu à l’intérieur duquel les enfants, tout comme les adultes qui sont appelés à les accompagner, régulièrement ou non, sont invités à Être, simplement… à laisser vibrer leur présence pleine et entière, en apprenant à observer et à discerner les moments où ils ne sont pas conscients des moments où ils le sont davantage et à en voir les effets.

L’Être qui est éveillé à sa vraie nature, qui a intégré qu’il Est fondamentalement la Conscience qui crée toute chose, vit dans la paix, la joie et l’allégresse… simplement, sans qu’il n’ait besoin de conditions particulières ou qu’il n’ait à l’apprendre. Il est alors simplement en contact avec son essence, ce que nous sommes véritablement, une réalité encore bien plus grande que n’importe quel apprentissage scolaire, aussi meilleur qu’il soit!!! Nous sommes la paix, l’amour et la joie que nous recherchons. Nous sommes naturellement altruistes, vrais, justes, créateurs, abondants…! C’est donc un lieu où ce retour à Soi est possible et soutenu que je souhaite créer. Est-ce plus clair maintenant?

Bon d’accord, si je regarde le monde dans lequel nous vivons actuellement, la manière dont il fonctionne et ce que mon cœur appelle profondément, je vois bien que la distance qui semble séparer les deux est grande et qu’il est possible que le commun des mortels lisant ces lignes ait du mal à voir à quoi rime tout cela, où cela pourrait mener et comment créer un tel espace concrètement. Dans un tel lieu, priorisant l’Être, tout cela n’a plus autant d’importance, car c’est le mental qui cherche à tout savoir, à tout comprendre et organiser mentalement. L’Être lui, la Vie au sens large, l’Intelligence universelle, ne cherche pas à définir tout cela… elle EST, simplement.

L’alignement, le cadre, est donc celui de demeurer fidèle à son cœur et de s’y engager pleinement, malgré les défis, les épreuves, les moments de confusion, les descentes et les remontées, les dérives émotionnelles et les moments de grande clarté. Et c’est vraiment cela qui m’appelle profondément, c’est ce travail, ce choix profond, ce OUI à l’appel profond de l’âme de s’ouvrir à sa vraie nature, à l’essence de ce que nous sommes. C’est accompagner, soutenir les Êtres pour qu’ils puissent s’épanouir de manière plus directe, en syntonie avec la Vie, sans s’embourber dans des conditionnements, des habitudes et des lourdeurs si présentes encore dans nos modes de fonctionnement habituels, normaux, pour que la vie puisse s’exprimer librement. Une place où l’Être a préséance sur l’Avoir ou le Faire.

À la question initiale, je réponds donc : Un lieu pour être vrai! Un lieu pour reconnaître que nous sommes la paix, l’amour et la joie que nous recherchons! Un lieu pour vivre pleinement, pour partager l’expérience que nous sommes venus vivre sur Terre en toute simplicité, dans la reconnaissance que nous sommes tous UN, que nous sommes tous Amour. Un lieu pour laisser la Vie s’exprimer librement à travers le corps, les sensations, les pensées, les vagues émotives, sans y être attachés… À travers divers élans créatifs, tous uniques les uns les autres, riches et magiques. Un lieu de communion profonde, de relations vraies. Un lieu vibrant, synergique, complet, qui fait sens car tout reprend la place qui lui revient… même la Vie en perpétuel mouvement!!!

Et comment y arriver? Je n’en sais rien, car c’est la Vie, la grande mystérieuse qui guide tout, comme elle l’a si bien fait jusqu’à maintenant pour m’être rendue là où je suis maintenant, avec tous ces mots et cette clarté retrouvée. Au moment d’écrire ces lignes, je n’en sais rien donc, car le comment se construira au fur et à mesure de l’instant et du seul moment qui soit : MAINTENANT.

Sur ce, je vous laisse méditer sur ce type de milieu qui m’habite et encourage tous ceux et celles chez qui ce texte trouve écho de m’écrire… car ce lieu qui m’appelle, je ne le créerai pas seule! Qui sait, ferez-vous peut-être partie intégrante de cet espace d’Amour créé pour les petits et les grands?!?

Remplie de Gratitude, d’Amour et de Joie.
Émilie – xx