Les services que nous offrons visent à soutenir l’être humain dans la réalisation et l’expression ce qu’il est véritablement, c’est-à-dire la conscience, l’UN. Il s’agit d’aider l’être humain à vivre la vie en tant que réalité et non uniquement de penser la vie et l’expérimenter à partir d’idées, de jugements, de croyances et de conditionnements, totalement illusoires. À notre époque, cette manière de percevoir et de vivre, bien qu’encore marginale, est de plus en plus fréquente, propulsée par le grand lot de souffrances et de défis auquel l’humanité fait face actuellement. Pour les grands sages, il s’agit de la mission la plus importante que l’être humain ait à accomplir!

Lorsque nous créons des espaces, que ceux-ci prennent la forme d’un jardin d’enfants, de consultations individuelles ou de satsang, nous sommes guidés, notamment, par les enseignements relatifs à la non-dualité partagés par les trois êtres éveillés que sont : Eckhart Tolle, Mooji et Adyashanti. Ces derniers représentent pour nous ce qu’il y a de plus riche comme enseignement, de plus percutant et transformateur, soit l’incarnation vivante de leurs enseignements, i.e. l’expérience vécue dans la forme de la conscience éveillée à elle-même. De par la richesse et la profondeur de leur expérience, les enseignements qu’ils proposent, chacun à leur manière, représentent des références importantes pour mieux saisir l’essence de ce qui nous anime profondément et conséquemment, de ce que nous partageons.

La souffrance que vous créez dans le présent est toujours une forme de non-acceptation, de résistance inconsciente à ce qui est. L’intensité de la souffrance dépend du degré de résistance au moment présent, et celle-ci, en retour, dépend du degré d’identification au mental. (E. Tolle. Trilogie complète, p.45)

L’amour véritable est synonyme de Vérité. L’amour est toujours là. Il aime tout, autant les saints que les pécheurs. L’amour authentique n’a rien à voir avec le fait d’apprécier quelqu’un, le fait d’être en accord avec lui ou elle, ou d’avoir une comptabilité quelconque. C’est un amour d’unité, un amour qui voit Dieu revêtu de tous les masques et qui se reconnait en chacun.(Adyashanti. Conscience pure et méditation véritable, p.103-105)